Anecdote de Pa2Bol, le barman FS

Aller en bas

Anecdote de Pa2Bol, le barman FS

Message par [FS]-Pulsar le Mar 1 Mai 2012 - 16:06

Cuirassé Hood, système Dublin.



La voix fluette et aiguë d’un enfant se faisait à peine entendre dans le bar.
« - Non, mon papa n’est pas là. Il est parti faire des courses, car il rend visite à des amis. (…) Je ne sais pas quand il rentrera. Revenez ce soir, quand le bar sera ouvert. (…) Au revoir. »

La silhouette d’un jeune garçon passa parla porte. Puis d’un geste mal assuré, il ferma la lourde porte, et se mit sur la pointe des pieds pour fermer le loquet. Il se dirigea alors vers le bar, ou son père était en train de boire un café.
« - Qui était-ce, Paul ?
- C’était des chasseurs de prime. Mais je n’ai pas compris ce qu’ils voulaient… »
Son père ne lui laissa pas le temps de finir, il se dit à mi-voix :
« - Encore, ces maudits PL commence à me … »
Le garçon sursauta alors en disant :
« - Oui, c’est ça, il ont dit PL, et aussi FS et Pa2Bol. Dit papa, ce ne sont pas les premiers à dire ça. Cela fait plusieurs jours que des clients parlent de ça ici. Ca veut dire quoi ? »
Le père du garçon le regarda. Puis il pris une gorgée de café, dans une longue respiration. Reposant la tasse, il lui dit :
« - Après tout, Paul, tu est en âge de comprendre. Tu vas bientôt avoir 10 ans, et tu es presque capable de piloter. Viens, on va s’asseoir dans les banquettes, c’est une longue histoire. »


Prenant la direction des banquettes, le père se resservi un café, et pris une limonade pour son fils. Ils s’assirent dans les banquettes, près de la fenêtre. Le père regarda alors par la fenêtre, où escarmouche entre un chasseur de prime et un corsaire était en train d’avoir lieu. Lorsque le chasseur de primes du s’éjecter du cockpit, il eu un sourire en coin. Il se retourna alors vers son fils,

et lui dit : « - Je t’ai déjà plusieurs fois l’histoire de Flibustiers de Sirius. Celle que le contre-amiral KikiCorky a écrite. Elle raconte pourquoi les Flibustiers de Sirius ont vu le jour. Afin d’aider les habitants de la planète Malte. C’est une histoire connue de tous les habitants des colonies. Mais il en existe une autre. Celle qui raconte comment les Flibustiers de Sirius sont devenus aussi craints et respectés à la fois aujourd’hui. »

Les yeux de l’enfant commencèrent à s’illuminer. Il adorait écouter les histoires de pirates que lui racontait son père. Il s’était toujours demandé comment il pouvait connaître autant de détails. Son père remarqua cette lueur dans les yeux de son fils.

Il continua alors son récit : « - Comme tout le monde le sait, les Flibustiers de Sirius sont nés de l’alliance des The Nomad Souls contrôlé par Pulsar et des Serpents Ocre dirigés par L’Estrapade. Mais ce que tu ne sais pas c’est que je les connaissais. »

L’enfant fit de nouveau un bond sur la banquette. Son père venait de lui relever qu’il connaissait les pirates les plus célèbres depuis la création des colonies. Il était à la fois excité, et apeuré par ce que son père allait bien pouvoir lui dire ensuite.

« Bien sur, Pulsar, L’Estrapade, Zizou ou encore Katalog ne sont que des noms de code. Peu de personnes connaissent leur véritable nom. Et tu vas être surpris de savoir que tu connais leurs prénoms ! »

Tandis que le père affichait un large sourire, l’enfant se mis à se gratter le bout du nez, en se demandant ce que sont père voulait dire.

« Et oui, tu connais certains des pirates les plus craint de toute les colonies. Pour la simple est bonne raison, que seul les Flibustiers de Sirius, et certains morts, connaissent leur visage. »

Un silence se forma, car le père voyait que son fils allait dire quelque chose. L’enfant réfléchi, et après quelques secondes, il dit d’une voix hésitante :
« Cela veut dire … Que tu es un Flibustier de Sirius toi aussi ??? »
Le père poussa un soupir de soulagement. Finalement, son fils venait de comprendre. Voyant la réaction de son père, l’enfant resta bouche bé, ne sachant que dire, ou que faire.

« Et bien oui, Paul, je suis bel et bien un Flibustier de Sirius. Et cela est la raison pour laquelle il y a tant de corsaires, parias et autres bandits dans mon bar tous les soirs. Bien sur, les chasseurs de primes aussi viennent, mais ils savent qu’ils ne peuvent rien faire ici. Car tous sont sous ma protection. Et je suis moi-même ici, dans le système Dublin, sous la protection de Bretonnia. »

« Mais, papa, tu m’as toujours dit que les Flibustiers de Sirius vivaient sur Malte. Mais toi, si tu es l’un des leurs, pourquoi es-tu ici ? »

« Et bien tout simplement, car je remplace un amis de longue date. Il a décidé de partir pour de longues vacances, et il m’a demandé de tenir son bar pendant ce temps là. Il voulait quelqu’un qui connaissait le boulot, et qui serait se faire respecter dans son bar, entre bandits et représentants de la loi. »

« Mais avant de commencer l’histoire de Flibustiers de Sirius, je vais te parler un peu de moi. Tu as devant toi le Capitaine de Croiseur Adjoint Pa2Bol. Grâce à ce grade, je siège au conseil parmi les plus sages et les pilotes les plus émérites des colonies. Je suis aussi le barman de la planète Malte, voila pourquoi je suis le barman remplaçant de ce cuirassé, jusqu’à ce que mon ami revienne. Il faut aussi que tu saches, que je compte parmi les plus anciens. Même si je ne faisais pas parti des The Nomad Soul ou des Serpent Ocres, leurs commandants m’ont choisi parmi les meilleurs pilotes de la colonie, pour faire partie de la 1° vague de recrutement. Cela fait maintenant bien longtemps que je les connais, et je suis fier de pouvoir aujourd’hui les appeler mes amis. »


L’enfant compris alors. Certains des amis de son père, ceux qui dit connaître depuis plusieurs années, ils doivent être des Flibustiers aussi. Mais conscient de ce que son père venait de lui dire, il ne demanda pas qui ils étaient.

« Voila, maintenant que tu sais vraiment qui est ton père, je vais pouvoir te relater les événements qui ont fait des Flibustiers de Sirius ce qu’ils sont aujourd’hui. »

« Dès la formation de notre groupe, nous avons su trouver de puissants alliés. Ils se nomment les WP, les Wolfing Pack. Je suis sur que tu connais Aesthir, ou bien Crying_Devil. Ils sont nos plus vieux compagnons de vol, et crois moi, ils sont devenus de grands amis. Aujourd’hui encore, mes compagnons Flibustiers parcourent l’espace avec eux. Notre alliance est sans doute la plus puissante existante, à l’heure actuelle.»

L’enfant se souvint alors de certains passages d’histoire de son père, lorsqu’il parlait des WP. Ce sont d’excellents pilotes et de redoutables adversaires se souvint-il.

« Il nous fallu aussi asseoir notre position vis-à-vis des représentants de la loi. C’est pourquoi, nous nous sommes rapprochés naturellement des SC, les Senatus Consultus. Ils prônaient un certain respect de la loi au travers de leur organisation. Je fus d’ailleurs tenté de les rejoindre, avant que les Flibustiers ne me choisissent pour faire parti des leurs. Nous avons entretenue de bonnes relations avec eux. Jusqu’à ce que, je ne me souvienne plus très bien pourquoi, le Senatus Consultus soit dissous. C’est alors que les Flibustiers ont proposés à certains pilotes de les rejoindre. Aujourd’hui, ils forment le noyau dur des Flibustiers de Sirius, au même titre que nos amiraux les fondateurs, et de moi-même : Le Vice-Amiral MC², le Contre-Amiral KikiCorky et le capitaine Tigre, pour ne citer qu’eux. »

Tant de célèbres noms dans la même phrase, l’enfant n’en croyait pas ces oreilles. Son père, qu’il prenait pour un simple barman, mais un bon pilote, connaissait tous ces pilotes. Aussi célèbre pour leur capacité à piloter, mais aussi à coordoner et mener des offensives précises. Voyant son fils s’extasier, Pa2Bol continua son histoire de plus belle.

« Pendant ce temps, nous entretenions aussi de bonnes relations avec les LD, les Lightning Dragons. Tu vas me dire que eux aussi protégeaient la loi, mais alors je te répondrais qu’ils comprenaient pourquoi nous pirations. Et que parfois, ils nous appuyaient lors de certains combats, spécialement contre ces satanés chasseurs de primes. Malheureusement, après de nombreux bons moments passés ensemble, une dissension eut lieu entre nos deux factions. Aucun Flibustier ne sut réellement pourquoi cela ne se produit, mais nos relations avec leurs dirigeants passèrent à neutre. Toutefois, les pilotes continuaient à se rencontrer, souvent dans mon bar, afin de parler, ou d’agir parfois ensemble. »


Paul interrompu alors son père. Apparemment, une question lui brûlait les lèvres.

« Mais papa, tu m’as pourtant dit que les LD avaient combattu avec les Flibustiers de Sirius contre les terribles Snakes, non ? »

« En effet, tu as une bonne mémoire mon fils ! Ah les Snakes ! De vils êtres, mais de puissants combattants. Ils savaient ce que piloter voulait dire. Et ils savaient comment se servir de tout leur arsenal. Je me souviens d’une bataille contre eux, qui a duré plusieurs jours sans interruption. Elle cessa uniquement parce ce que les deux camps étaient à bout de forces, et de munitions. Ils furent des adversaires à la mesure des pilotes comme KikiCorky, Katalog ou Zizou. Même ton père eu son heure de gloire durant cette guerre, lorsque seul face à plusieurs Snakes, il défendit sans relâche son bar, pendant que les autres préparaient la riposte et regroupaient nos forces. Nos victimes contre eux porte toujours, pour moi, un goût amer. Car les pertes des deux cotés furent énormes. Et nombres d’excellents pilotes sont tombés sur le champ d’honneur. Finalement, d’un jour à l’autre, ils migrèrent ailleurs, et nous ne les rencontrèrent plus. Nous ne savons pas s’il ont fuit face à notre opiniâtreté, et nos capacités au combats, ou bien s’il ont trouvé ailleurs, un meilleur espace pour les leurs. »

« C’est pour ça que l’on dit que si on est pas sage, les Snakes vont venir pour nous prendre et piloter pour eux ? »

« Oui, » dit Pa2Bol en pouffant « sans doute ! Mais c’est pendant cette guerre que les Flibustiers de Sirius construirent leur légende. Car les Snakes étaient craints partout, et le fait que nous leur avions tenu tête, prouva à tous nos capacités de pilotes, mais certains crûrent que nous serions alors de biens pires tortionnaires qu’eux. Ils se trompèrent, les Flibustiers et leurs alliés, ne les avaient affrontés que parce qu’ils projetaient d’envahir notre planète : Malte. »

« Dit papa, tu m’emmèneras sur Malte un jour ? »

« Bien sur, maintenant que tu es au courant, je t’emmènerai la prochaine fois que j’y retournerai. »

« Merci ! » hurla de joie Paul, qui sauta au cou de son père. Puis se rasseyant, il se souvint :
« Tu m’as pourtant parlé d’une autre guerre. Contre les OG je crois, c’est ça ? »

« Presque » répondu Pa2Bol, regardant par la fenêtre, comme si quelqu’un l’avait appelé.

« En fait, il s’agissait des OEG, les pilotes de l’Ordre des Elite Games et des EG, les Elite Games. Deux escadrons d’une même famille, mais aux idées parfois radicalement opposées. Cependant, lorsqu’ils nous affrontèrent, ils firent front commun. Mais avec l’appui de nos précieux allié, les WP et les LD, nous les avons repoussés. Ce ne fut pas aisé, car ils étaient bien plus nombreux que nous. Mais je me souviens que des pilotes indépendants venaient régulièrement nous aider à les combattre, et à les vaincre. Cette victoire fut plus aisée que celle contre les Snakes, mais ce fut une guerre rude et longue. »

« Vous êtes vraiment les meilleurs. Personne ne peux défier vous défier sans le regretter » dit Paul fier que son père soit l'un des FS.

« Ne soit pas si confiant, mon fils. Lorsqu’une bataille s’engage, personne ne peut savoir à l’avance qui sortira vainqueur. Mais il faut reconnaître que les Flibustiers de Sirius n’ont jamais connus de revers majeurs. »

Pa2Bol se leva alors pour remplir sa tasse de café, et le verre de son fils de limonade. Paul se tourna alors vers la fenêtre et rêva quelques minutes à son père dans son uniforme de Flibustiers, combattant au coté de pilotes si fameux dans la galaxie : Les LD, les WP, les OEG et surtout les FS. Lorsque Pa2Bol revint, son fils lui demanda :
« Mais papa, je croyais que les OEG étaient vos amis ? »

« Oui, aujourd’hui ils le sont. Lors de notre victoire, nous avons commencé des rapports fructueux avec eux. Kovad, Pollux, et bien d’autres nous apprirent des tas de choses. Bien sur, nous leurs rendirent la pareille, et aujourd’hui, je considèrent certains de leurs pilotes comme de véritables amis, au même titre que certains WP et de tous les Flibustiers. »

« Mais, et les LD, que sont-ils devenus ? Je croyais qu’ils étaient eux aussi puissants et nombreux ? »

« Oui, ils l’étaient. Mais après cette victoire, des dissensions déjà existantes éclatèrent au grand jour, et rapidement les LD furent dissous à leur tour. Certains, parmi les meilleurs combattants, nous rejoignirent alors. Comme par exemple les lieutenant BlackDragon et Lavapolza. D’autres vinrent seulement pour quelques temps, toutes ces guerres et la dissolution de ce groupe d’individu les avaient convaincu de ne plus piloter. »

« Ho, que c’est triste ! C’est toujours dommage lorsque des pilotes décident de ne plus piloter, ou bien de quitter le groupe auxquels ils appartenaient. »

Se brûlant avec son café, Pa2Bol répondu en hurlant :
« OUI ! » puis reprenant son calme, il continua, « oui, nous avons connu ça chez les FS aussi. »

« Comment ça ? L’un des Flibustiers est parti ? Et vous laisser faire, alors qu’il pouvait relever tous vos secrets ? »

« Oui, il s‘appelait Sam_Sayonara. Il était un excellent pilote, et certains pensaient qu’il deviendrait rapidement l’un des piliers de Flibustiers. Malheureusement pour nous, il voulu voler de ces propres ailes, et il nous quitta. Il jura de ne jamais rien relever de ce qu’il avait appris de nos secrets. Il s’envola former les AS, les Ailes de Sirius. Tout naturellement, ils devinrent nos alliés. Ils y eu bien quelques dissension au départ, mais rapidement, elles s’estompèrent, et maintenant, nous volons souvent ensemble. D’ailleurs, tu connais Sami, il passe souvent ici, boire un coup, ou manger à la maison. Aujourd’hui il se fait appelle Honéamise. »


« Quoi ? Ton ami Sam est Honéamise ? Mince alors, j’aurais cru ça. Tu connais vraiment tous les pirates des colonies papa ? »

« Tous, non ! Seulement les meilleurs et les plus respectables »

Mais à ses paroles, Paul vit son père tourner la tête. Puis il le vus essuyer une larme du revers de la manche.

« Qu’est-ce qu’il y a papa, j’ai dit quelque chose de mal ? »

« Non, non. Pas du tout. C’est juste que ces paroles me fassent souvenir d’un homme de bien. L’Amiral L’Estrapade. Comme tu le sais, l’un des fondateurs des Flibustiers de Sirius. C’était un homme qui inspirait beaucoup de respect, comme tous nos amiraux bien sur. Mais pour moi, il fut comme un second père. Il me prit sous son aile lorsque j’ai rejoint les Flibustiers de Sirius. Et je fis mes premières armes sous son commandement. Il m’apprit le respect et la loyauté. Au fil du temps, nous sommes devenus amis. Je sais qu’il veille toujours sur tous les Flibustiers de Sirius. Et malgré sa disparition, il sera toujours dans mon cœur. Je ne pourrais jamais l’oublier. Sans lui, je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui. »

Regardant par la fenêtre, Pa2Bol lança dans un murmure :
« J’espère que tu es heureux, où que tu soit, et quoi que tu fasses. Puisses-tu ne jamais nous oublier, car nous, nous ne t’oublierons jamais. »


L’ambiance était devenue lourde. C’est alors qu’entra la femme de Pa2Bol, la mère de Paul. Elle s’approcha de la table où ils étaient assis. Elle embrassa son fils sur le front, et donna un tendre baiser à son mari.

« Chéri, on dirait que tout tes amis ce sont donné le mot. Ils ont tous envoyé un message pour te rappeler une certaine réunion. Ils ont dit qu’ils t’attendaient avec ta clé, et que tu comprendrais ce que cela voudrait dire. »

« Oui, je comprend ! » dit-il en s’esclaffant. « Je comprend qu’il ont toujours pas réussi à ouvrir la porte de la réserve, malgré le temps qu’ils ont passé à tenter de le faire ! »

Tara, la femme de Pa2Bol sourit lorsqu’elle entendu cette remarque, et Paul demanda alors :
« Tu parles de la réserve de la cave du bar de Malte ? »

« Oui mon fils, je parle bien de cette réserve là. Il n’y a que moi qui ai la clé, même mon remplaçant intérimaire ne l’a pas. Merci chéri, je leur répondrai dès que j’aurais fini avec Paul. »

Tara acquiesça et retourna en cuisine.

« Tu sais Paul, pendant un moment, cette cave fut la seule vrai distraction des Flibustiers. Ils avaient organisé un concours, afin de savoir qui serait le premier à forcer la porte. Car bien peu ont osé encore nous défier. Il eu bien quelques téméraires, mais ils furent bien vite balayé par nos soins, ou pire, par les forces de l’ordre. C’est dire qu’ils étaient pathétiques, par exemple, les SK ou bien encore les SKULL. De vilaines racailles, qui ne méritait même pas notre mépris. Tellement ils étaient petits, et prompts aux mauvaises paroles. M’enfin, pour en revenir à cette cave, la solution pour ouvrir la porte était tellement simple, il suffisait de … »


Un grand bruit arriva de la porte. Quelqu’un était en train de la frapper énergiquement. Alors que Paul était sur le point de se lever, et que Tara sortait de la cuisine, Pa2Bol dit :
« C’est bon j’y vais. Mais cette fois, ça va mal se passer. »

Pa2Bol se leva d’un bond et se dirigea rapidement vers la porte. Dans le même mouvement, il enleva le loquet et ouvris la porte. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il reconnu son vieil ami Rafal.

« Viens entre ! Tu as de la chance, je croyais que c’était encore un de ces chasseurs de primes. Ou pire, un des ces foutus… »

« Oui, justement, c’est pour ça que je suis là. » répondit Rafal. « Avec les autres, on a pensé qu’avec ce qui se passe en ce moment, une petite escorte serait la bienvenue. On connaît toute ta fameuse technique de l’Homme Saoul, même si on ne comprend toujours pas comment tu fais. »
« Un jour, je vous l’apprendrais. Mais je sais en effet me défendre. Et ce n’est pas quelques PL qui me font peur. »

« Je suis d’accord. Même toi tu es capable de les descendre en duel ! » Dit-il en s’esclaffant. « Mais force est de constater que leur nombre remplace leurs qualités au combat. »

« Oui, tu as sans doute raison. Mais nous ne partirons pas le ventre vide. Tara est en train de cuisiner, et je suis sur que cela ne la dérangera pas de rajouter un couvert. »

Tara acquiesça d’un geste de la main, invitant les deux hommes, et le garçon à la rejoindre dans la cuisine. En s’y rendant, Pa2Bol dit à Rafal à mi-voix :
« J’espère que cette guéguerre avec les PL s’arrêtera bientôt. Car sinon, je me demande si je prends pas trop de risques en restant ici. J’en ai déjà croisé deux dans le système Dublin. Et tous les jours ils envoient des chasseurs de primes m’avertir de ne pas sortir trop loin. Ils ne me font pas peur, mais je ne veux pas qu’ils ennuient Tara et Paul. Ou pire, qu’ils viennent gâcher notre anniversaire »

S’asseyant tout deux à table, Rafal lui répondu alors :
« D’ailleurs, les autres m’ont aussi demandé de … »

« Oui, je sais, la clé ! Ne t’en fais pas, je ne l’oublierais pas. En plus, j’ai ici quelques bouteilles, qu’il va falloir ramener à Malte, pour la petite fête ! »

« Moi aussi je viens papa ? » demande Paul.

« Non, je t’avais promis la prochaine fois, mais pas cette fois. Je t’expliquerais à mon retour, dans deux ou trois jours »

Rafal montra alors le signe trois à Tara, qui compris en lui renvoyant un léger sourire. Ils prirent le repas ensemble, entre fous rires, et anecdotes de tonton Rafal. Puis après un bon digestif, et après avoir embrassé Tara et Paul, Rafal chargea les bouteilles dans son eagle, comme il en avait l’habitude. Ils décolèrent tout deux du cuirassé, prenant la direction de Malte, afin de fêter avec tous leurs amis, l’anniversaire des Flibustiers de Sirius.

_________________
Amiral Pulsar, chef de guilde

avatar
[FS]-Pulsar
Admin
Admin

Messages : 784
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 58
Localisation : Orléans (45)

Statut dans la guilde
FS actif: OUI
FS retraité: NON
Visiteur: NON

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum